ICSI: Une nouvelle technique double les chances de réussite

ICSI: Une nouvelle technique double les chances de réussite

ICSI: Une nouvelle technique double les chances de réussite

 

L’ICSI ou injection intracytoplasmique de spermatozoïde est une technique de fécondation in vitro (FIV) dans laquelle le spermatozoïde est injecté dans l’ovocyte. Dans les cas d’infertilité masculine, les spécialistes recommandent souvent cette technique.

 

Test corona

 

Une équipe de scientifiques belges de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) a mis au point une nouvelle méthode baptisée test Corona. Elle permet de mieux évaluer la qualité des ovocytes. Cela permet ainsi de sélectionner les meilleurs et d’augmenter considérablement les chances de succès de la fécondation in vitro.

 

Ce test repose sur l’analyse en laboratoire des cellules corona. Car celles-ci entourent l’ovocyte. Les cellules corona ne sont pas utilisées lors d’une FIV traditionnelle alors qu’en fait, elles donnent une bonne indication de la qualité de l’ovocyte. Ces cellules permettent d’identifier les ovocytes qui offrent les meilleures chances de grossesse et qui devraient donc être fécondés et implantés. D’après une étude, grâce à ce test le taux de grossesse pouvait être doublé.

Le principal avantage de ce test est donc qu’il augmente considérablement l’efficacité du traitement de fertilité. Ceci permet d’économiser beaucoup d’argent, de temps, et surtout de limiter les conséquences psychologiques de la FIV, un parcours parfois long et difficile qui peut être pénible à vivre.

 

Le test a pour but de minimiser le coût, le temps et le stress des traitements contre l’infertilité. Il permet de fournir de précieuses informations sur la qualité de chacun des œufs récupérés. Il prédit donc quel ovocyte a le plus grand potentiel de devenir un bébé.

 

Déroulement du test

 

La patiente recevra alors une stimulation hormonale pour faire mûrir de nombreux ovocytes. Après la collecte des ovules, l’embryologiste enlève les cellules du cumules entourant l’ovule pour libérer l’ovule pour l’injecte de sperme (ICSI). Les ovocytes fécondés avec succès (maintenant appelés embryons) poussent dans l’incubateur du laboratoire pendant 3 à 5 jours.

En attendant, le test analyse les cellules du cumulus pour savoir quel ovocyte a le potentiel le plus élevé de donner un bébé en bonne santé.

L’embryologiste surveillera le développement des embryons. Pour le premier transfert l’embryologiste choisira l’embryon qui montre un bon développement et un score élevé au test. Les résultats varient entre 27% à 63% de taux de grossesse avec un seul embryon transféré après 3 jours de culture.

Les chances de grossesses augmenteront alors considérablement, près de 55%.